Chronique Les Nuits d’Ava de Thierry Froger

Rome, août 1958. Ava Gardner s’ennuie sur le tournage de La Maja nue, un film sur la liaison entre le peintre Francisco de Goya et sa muse, la duchesse d’Albe. Elle passe ses nuits dehors et trompe son impatience d’en avoir terminé avec ce film – c’est le dernier qu’elle doit tourner pour la Metro-Goldwyn-Mayer – en collectionnant les frasques. Une nuit, elle sillonne les rues de Rome avec son ami Rotunno. Ils sont poursuivis par des paparazzi avant de se retrouver dans l’appartement d’Ava où elle pose nue pour lui. Il la photographie en s’inspirant de célèbres tableaux de nus, dont L’Origine du monde. Jacques Pierre, fasciné par Ava Gardner, est passionné par un article relatant cette folle nuit qu’il lit dans Libération et décide illico de partir à la recherche de ces clichés mythiques. Nous le suivons dans son enquête, partageons sa fascination et sa pugnacité à vouloir découvrir ces photos. Roman de l’image et du fantasme, brillant et drôle. Un tourbillon magnifique.

Valérie Barbe Librairie Au Brouillon de culture (Caen)

Les autres chroniques du libraire

À VOS MARQUES, PRÊTS, LISEZ !

Panne d'inspiration ?

Nos libraires vous conseillent à domicile
tous les vendredis pour vous et vos enfants

Je veux recevoir 6 idées lectures pour moi et ma famille

@