Littérature française

Jean-Pierre Ancèle

Au rendez-vous des pas pareils

Chronique de Valérie Barbe

Librairie Au Brouillon de culture (Caen)

Ouvrir ce roman, c’est entrer dans un monde familier. Il nous semble connaître les personnages, les reconnaître, car nous les avons déjà croisés, il y a longtemps. Car au Cran d’arrêt, le petit rade où tout se passe et où tous se retrouvent, c’est une humanité qui se donne rendez-vous, attachante, bavarde, haute en couleur. De Comdinitch à Failagueule, on n’y est pas avare sur les surnoms, sur les commentaires de la vie non plus et autour d’un vermouth, on échange et on écoute. De quoi habiller une vie déshéritée qui ne donne jamais dans la misère, car au bout de la journée, l’humour et le verbe haut sauveront le quotidien. Ce roman est un hommage sensible au populaire, aux dérives sympathiques, aux bons souvenirs. C’est aussi une plongée salvatrice dans une tradition littéraire et cinématographique, car il y a ici une odeur de muscadet et de mauvais café, de Simenon, de Fallet avec un soupçon de Queneau. Un texte salvateur et atemporel.

illustration