Chronique La France d’antan de Sarah Finger

Cet ouvrage est, bien au-delà d’un catalogue passéiste et nostalgique, une plongée dans une époque où tout était possible à travers une très riche collection de cartes postales, collectées pendant dix années auprès de collectionneurs, d’antiquaires et de conservateurs. Très large panorama de la France d’hier que montrent ces clichés pour la plupart inédits.

Non, ce magnifique livre de plus de 400 pages n’est pas une somme nostalgique du « c’était mieux avant », mais plutôt un voyage dans une époque où la société française d’avant la Première Guerre mondiale vivait encore dans la tradition mais commençait à connaître les changements d’une nouvelle ère. La carte postale était le témoin de la vie quotidienne des villes et des campagnes, et connaissait alors une grande popularité grâce à la photographie encore très récente. Celles qui constituent ce voyage en images sont ici organisées de façon originale, thématique, afin de montrer tous les aspects à la fois de la vie quotidienne et aussi des nouveautés qui émergeaient. Au fil du livre, on prend conscience de l’inventivité et du dynamisme de l’époque, des premières machines industrielles qui apparaissent et du virage vers la modernité que prendra le pays après 1918. C’est un vaste portrait, un véritable voyage, à travers le prisme de la photo, lors duquel nous découvrons des métiers, des gestes oubliés, comme ceux des arracheurs de gentiane de l’Aveyron, des limonadiers ambulants ou des porteurs de glace des montagnes. Certains clichés nous frappent et aident à prendre conscience des changements survenus depuis cette époque : le nombre d’enfants au travail, des petits ramoneurs jusqu’aux vendeurs de journaux des rues ; les femmes qui, à la ville comme à la campagne, participaient plus qu’activement aux activités, comme ces ouvrières des fabriques de conserves de sardines ou ces paysannes bergères, vanneuses ou laitières ; l’omniprésence des animaux, également, compagnons de labeur, chevaux, bœufs, ânes, jusqu’aux chiens tireurs de charrettes. Mais l’une des vertus de l’ouvrage est aussi de nous présenter toutes les facettes de la vie française, avec ses divertissements, ses traditions et ses croyances. On prend ainsi conscience de l’importance des superstitions, du folklore et des fêtes traditionnelles, des jeux populaires mais aussi des sports, du thermalisme jusqu’aux balbutiements des premières stations de sports d’hiver. Des anecdotes illustrent ces clichés, souvent surprenantes, drôles parfois, toujours passionnantes, et nous apprennent tant de choses oubliées, comme la tradition du charivari ou les premières étapes de la construction de la Tour Eiffel ou du métro parisien. Vous l’aurez compris, grâce à son iconographie riche et vivante, et au texte passionnant, ce livre est une magnifique traversée fourmillante de connaissances, qui ravira les curieux d’histoire quotidienne de tous âges et qui, grâce à une mise en page élégante et habile est un grand plaisir de découvertes.

Valérie Barbe Librairie Au Brouillon de culture (Caen)

Les autres chroniques du libraire

À VOS MARQUES, PRÊTS, LISEZ !

Panne d'inspiration ?

Nos libraires vous conseillent à domicile
tous les vendredis pour vous et vos enfants

Je veux recevoir 6 idées lectures pour moi et ma famille

@