Chronique Le Journal de Renia de

Aude Marzin Librairie Jeux, lis, là ! (Paris 7e)

L'histoire de ce journal est bouleversante. Renia a 15 ans quand elle le commence en 1939. Elle se rêve poète et émaille ses pensées de vers. Elle est triste car, ainsi qu'elle le dit, elle n'a plus vraiment de foyer : sa mère vit à Varsovie car Arienka, la petite sœur de Renia, tourne dans des films. Elle a été confiée à ses grands-parents maternels et a des accès de mélancolie car sa mère lui manque beaucoup. Aussi décide-t-elle de tenir un journal pour s'y confier sincèrement. Elle le tiendra pendant trois ans. Car Renia a été assassinée par la Gestapo alors qu'elle n'avait que 18 ans. Peu de temps avant de mourir, elle avait confié les 700 pages de son journal à son petit ami. Ce dernier le confiera à un ami avant d'être déporté. Quelqu'un l'emportera aux États-Unis où Arienka le retrouvera dans les affaires de sa mère, après son décès en 1969. Elle ira le déposer dans un coffre à la banque où il restera plusieurs décennies avant d'être publié.

Les autres chroniques du libraire

À VOS MARQUES, PRÊTS, LISEZ !

Panne d'inspiration ?

Nos libraires vous conseillent à domicile
tous les vendredis pour vous et vos enfants

Je veux recevoir 6 idées lectures pour moi et ma famille

@