Chronique La Planète des Sept Dormants de Gaël Aymon

Aude Marzin Librairie Jeux, lis, là ! (Paris)

Un vaisseau spatial est lancé dans l’univers afin de trouver une planète viable pour les humains. Un astéroïde apparaît au loin mais la mauvaise ambiance à bord complique un peu la quête. Une dystopie surprenante écrite par un auteur dont ce n’est habituellement pas le genre !

Cette expédition dans l’univers est bien mal partie : de fortes dissensions au sein de l’équipage ont réduit ce dernier à sa plus simple expression. Ils ne peuvent plus se permettre de sacrifier le moindre de ses membres. Leur mission première est de trouver une planète qui soit propice au développement d’une colonie humaine. Car leur planète d’origine commence à voir ses ressources se tarir et a besoin de se développer. Le vaisseau dans lequel ils sont partis est un organisme vivant, avec un cœur, des poumons et un carburant qui ressemble trait pour trait à du sang. Quand la carotide se déchire (sabotage des mécaniciens pour saper l’autorité du commandant), le naufrage est impossible à éviter. Heureusement pour eux, une planète se trouve à proximité. Ils vont s’écraser à sa surface. Deux groupes vont alors se former : trois personnes vont explorer et cartographier les lieux, faire des prélèvements afin de voir si le milieu dans lequel ils évoluent est hostile ou non, tandis que le second groupe reste sur place afin d’effectuer les réparations nécessaires. Mais un peuple d’humanoïdes apparaît aux portes du vaisseau et se prosterne devant les membres de l’équipage restés sur place. Ils sont persuadés que la prophétie leur annonçant que les « Sept Dormants » qui viendront du ciel pour les sauver est en train de se réaliser. Le commandant du vaisseau va devoir faire un choix crucial : mentir et accepter d’être traités en divinités ou dire la vérité et risquer un accueil moins chaleureux. Sur cette planète, tout n’est pas hostile mais peut vite le devenir. Une dystopie où les croyances et la réalité se croisent et se mêlent. Chacun peut décider de ne pas croire à la prophétie mais est forcé d’admettre que certaines coïncidences sont très troublantes. Intriguant !

Les autres chroniques du libraire

À VOS MARQUES, PRÊTS, LISEZ !

Panne d'inspiration ?

Nos libraires vous conseillent à domicile
tous les vendredis pour vous et vos enfants

Je veux recevoir 6 idées lectures pour moi et ma famille

@