Chronique Jeunesse éternelle de Nathalie Le Gendre

Aude Marzin Librairie Le Point de côté (Suresnes)

Léna oublie tout au fur et à mesure. Aussi note-t-elle les événements dont elle veut se souvenir dans un carnet qui ne la quitte jamais. Elle vit chez Mary, sa grand-mère, fréquente un centre pour personnes ayant des problèmes mnésiques. Un jour, Etaine, une femme qui vient la voir tous les dimanches, lui confie le manuscrit d’une certaine Shénel (sa propre sœur). Cette dernière avait également des problèmes de mémoire. Le manuscrit est une autofiction qui commence par l’envie de Shénel de gagner un peu d’argent (elle est auteure et ne gagne pas très bien sa vie). Ayant peur de vieillir, elle accepte de devenir le cobaye d’une expérience dite « Jeunesse Éternelle ». Les effets ne sont pas ceux attendus : les cobayes vivent une dégénérescence rapide des cellules de leur corps et de leur cerveau. Quand Léna lit ce livre et rencontre une nouvelle pensionnaire du Centre, Myrtille, elle sent comme une urgence à retrouver son passé et à le partager, car elle le devine, c’est vital.

Les autres chroniques du libraire

À VOS MARQUES, PRÊTS, LISEZ !

Panne d'inspiration ?

Nos libraires vous conseillent à domicile
tous les vendredis pour vous et vos enfants

Je veux recevoir 6 idées lectures pour moi et ma famille

@