Chronique Il va pleuvoir de Anne Herbauts

Madeline Roth Librairie L’Eau vive (Avignon)

« Ils disaient que l’orage pouvait arriver, des mers, de la forêt, des montagnes. De là-bas, loin. Que viendraient vents et nuages. Ils disaient “il va pleuvoir”. » Nour et Nils sont deux hérissons qui vivent dans une coquette maison douillette. Les grands restent aux fenêtres, surveillent le ciel. Nour et Nils regardent en bas couler le ruisseau. Ça sent l’automne et le chocolat chaud, ça sent la terre et ça fait le bruit du vent, c’est un texte mystérieux, poétique, musical, un univers infiniment tendre où l’on attend la pluie et où on la voit tomber. Les deux hérissons partent sur la rivière, ils remontent le courant. Les grands avaient raison. Enfin la pluie cesse, la nuit tombe, la lune sourit. On peut relire l’album depuis le début. C’est un moment précieux comme Anne Herbauts sait en créer, album après album : un temps hors du temps, une maison d’images et de mots dans laquelle on est ravi de s’abriter, un moment.

Les autres chroniques du libraire

À VOS MARQUES, PRÊTS, LISEZ !

Panne d'inspiration ?

Nos libraires vous conseillent à domicile
tous les vendredis pour vous et vos enfants

Je veux recevoir 6 idées lectures pour moi et ma famille

@