Dossier Bric-à-brac de Maria Jalibert

Bénédicte Cabane Librairie des Danaïdes (Aix-les-Bains)

Dans les albums pour la jeunesse, l’illustration n’est pas toujours « classique » (dessins ou peintures), elle peut aussi prendre la forme de photos de personnages mis en situation dans des décors fabriqués par l’illustrateur. Cela préfigure les films d’animation comme Pingu le petit pingouin en pâte à modeler.

Ici, trois nouveaux albums parus ou à paraître et utilisant la technique de la photo nous intéressent plus particulièrement. Trois albums recourant à un procédé identique, mais dont le rendu est à chaque fois totalement différent, notamment du fait des matériaux utilisés : feutrine, carton ou plastique. Dans tous les cas, petits et grands se régalent. La fascination pour les maisons de poupées ou les maquettes est universelle et intemporelle. Le premier, Sam et Julia au théâtre (Gallimard Jeunesse), permettra à ceux qui les connaissent déjà – et aux autres de les découvrir – de retrouver les deux petites souris en feutrine dans la maison que leur créatrice Karina Schaapman, une Hollandaise, a réellement construite et qui mesure près de trois mètres de haut. De nouvelles aventures (et bêtises) les attendent, comme on le constatera en accompagnant les petites héroïnes au théâtre. Karina Schaapman a fabriqué un mini-théâtre à l’italienne, elle a aussi ajouté de nouvelles pièces à la maison, une chaufferie par exemple. Dans le premier ouvrage, on fêtait le shabbat avec quelques souris, ici, on célèbre la fête du sucre, à savoir la fin du ramadan, avec d’autres de leurs congénères. Le deuxième album, Ina et Aslak apprentis bûcherons, met en scène un frère et une sœur à la recherche d’un arbre à abattre dans la forêt. Cet ouvrage nous vient lui aussi du Nord, de Norvège exactement. Tout est fait à la main avec du carton, sur lequel sont ensuite dessinés les décors, ceux de la maison et de la forêt, de même que les animaux et les personnages Ina et Aslak. Les figurines découpées et immobiles font merveilleusement ressortir la blancheur, le silence et l’immensité de la neige. Enfin, Bric-à-brac, également paru chez Didier Jeunesse, est un imagier très original composé de photos d’objets et de personnages en plastique… Vous savez, tous ces trucs – pour ne pas dire ces cochonneries – que les enfants récupèrent, au choix, dans les paquets de céréales, à la pêche à la ligne lors des fêtes foraines ou aux anniversaires de leurs petits camarades de classe. Les pages sont ordonnées par couleur, rouge tomate, orange rangé, etc., par homonymie (cygne/signe, par exemple), par thème (Noël, Haut les mains !), ou encore par opposition (sur l’eau/sous l’eau, en l’air/sous terre). D’ailleurs sous terre, que trouve-t-on ? Des vers de terre, certes… mais aussi des squelettes !

Les autres chroniques du libraire

À VOS MARQUES, PRÊTS, LISEZ !

Panne d'inspiration ?

Nos libraires vous conseillent à domicile
tous les vendredis pour vous et vos enfants

Je veux recevoir 6 idées lectures pour moi et ma famille

@