Chronique Un manoir en Cornouailles de Eve Chase

  • Eve Chase
  • Traduit de l’anglais par Aline Oudoul
  • Coll. «NULL»
  • Nil
  • 03/05/2018
  • 448 p., 21 €
NULL

Bénédicte Cabane Librairie des Danaïdes (Aix-les-Bains)

Deux narratrices, deux femmes, deux époques, des drames et des secrets. D’un côté, nous sommes en 1968, en Cornouailles : Amber, adolescente, voit sa famille exploser en plein vol suite à un drame qui ne sera pas sans conséquences sur le futur. De l’autre, nous sommes dans le futur justement, à notre époque : Lorna, la trentaine, cherche un lieu de réception pour son mariage et ses pas l’attirent irrésistiblement en Cornouailles. De légère, sa quête deviendra grave en se retrouvant incidemment sur les traces de ses propres origines. Deux voix qui alternent, se croisent, se répondent, s’entremêlent. Deux voix qui émeuvent, interrogent, doutent, se cherchent. Le lecteur les suit pas à pas et démêle les imbroglios. L’auteure dresse avec brio le portrait psychologique de tous les protagonistes, enfants comme adultes, présents comme absents. Ces derniers sont d’ailleurs en réalité les personnages principaux, ce sont eux qui mènent cette sombre danse. Un peu comme la Rebecca de Daphné du Maurier.

Les autres chroniques du libraire

À VOS MARQUES, PRÊTS, LISEZ !

Panne d'inspiration ?

Nos libraires vous conseillent à domicile
tous les vendredis pour vous et vos enfants

Je veux recevoir 6 idées lectures pour moi et ma famille

@