Chronique L'Année des pierres de Rachel Corenblit

Bénédicte Cabane Librairie des Danaïdes (Aix-les-Bains)

Daniel nous conte son année de seconde dans un pensionnat de Jérusalem. Ils sont neuf comme lui, en exil (volontaire ou subi) : des ados qui se cherchent, des ados qui doutent, des ados qui deviennent adultes. Nous sommes en 1987, année de la première intifada, la guerre des pierres qui n’épargnera personne, surtout pas eux. Le conflit israélo-palestinien, s’il est souvent abordé en littérature adulte (on pense tout de suite à Yasmina Khadra), l’est peu en littérature jeunesse. Rachel Corenblit s’est emparé de ce sujet délicat dans un roman puissant et surtout pas manichéen : aucun jugement n’est porté, aucun camp n’est bourreau ou victime, ou alors chaque camp l’est à la fois et on comprend mieux comment un tel conflit peut s’enliser sans jamais trouver de résolution. Et surtout, ce roman fait se poser cette question fatidique au lecteur et le met face à lui-même : « et moi, qu’aurais-je fait dans cette situation » ?

Les autres chroniques du libraire

À VOS MARQUES, PRÊTS, LISEZ !

Panne d'inspiration ?

Nos libraires vous conseillent à domicile
tous les vendredis pour vous et vos enfants

Je veux recevoir 6 idées lectures pour moi et ma famille

@