Dossier Bollywood et les autres de Ophélie Wiel

Par Arnaud Bresson, Librairie Sauramps, Montpellier

Hollywood n’est pas la seule Mecque du cinéma, tant s’en faut. Ailleurs dans le monde, des industries cinématographiques existent, des créateurs s’expriment. En voici la preuve en couleur sur papier.

Conscients de la force de notre cinéma hexagonal vivant et créatif, nous, Français, sommes à même de savoir qu’il existe une vie cinématographique en dehors de la pieuvre hollywoodienne, que partout dans le monde, des artistes défendent une autre idée du cinéma, la leur, enrichie de leur propre culture et de l’histoire de leur pays. Les cinémas indien et italien sont, chacun à leur façon, représentatifs de cette activité et les ouvrages qui suivent l’illustrent magistralement. Tout d’abord, Le Cinéma italien de Jean Antoine Gili, universitaire spécialiste du cinéma transalpin, raconte l’histoire de cette industrie à travers une sélection de 101 films représentatifs. Le livre est la nouvelle édition d’un ouvrage paru au milieu des années 1990 et enrichi d’une vingtaine de films sortis en salle depuis. Bien évidemment, et l’auteur en convient dans sa postface, il est difficile de réduire plus d’un siècle de cinéma à une centaine de films. Cependant, son choix peut difficilement être contesté. Il regroupe les chefs-d’œuvre qui ont illuminé notre imaginaire de spectateur : Le voleur de bicyclette, La dolce vita, Journal intime , pour n’en citer qu’une infime partie. Il met également en lumière les genres si caractéristiques de ce cinéma que sont la comédie et l’étude sociale. Pour sa part, l’industrie cinématographique indienne est aujourd’hui la plus productive au monde, devant celle des États-Unis, et est à l’origine d’un style bien particulier connu de tous sous le nom de Bollywood. Cependant, ainsi que le montre l’ouvrage d’Ophélie Wiel, Bollywood et les autres. Voyage au cœur du cinéma indien, cette industrie ne se résume pas aux seules comédies musicales produites par centaines chaque année. « Les autres » recèlent des trésors qui ne demandent qu’à être découverts ou redécouverts, notamment les bijoux de Satyajit Ray ou Guru Dutt. Laissez-vous emporter par les couleurs chatoyantes et la chaleur qui caractérisent si bien ce cinéma.

Les autres chroniques du libraire

À VOS MARQUES, PRÊTS, LISEZ !

Panne d'inspiration ?

Nos libraires vous conseillent à domicile
tous les vendredis pour vous et vos enfants

Je veux recevoir 6 idées lectures pour moi et ma famille

@