Chronique Surface de réparation de Olivier El Khoury

Anaïs Ballin Librairie L’écriture (Vaucresson)

Pour ce premier roman, Olivier El Khoury choisit comme décor la Belgique, plus précisément Bruges, ses incontournables gaufres et surtout son équipe de foot, les Bleu et Noir. Son père, supporter invétéré et déraisonnable, a transmis sa passion à son fils. S’il s’agit bien de football – et tant mieux –, il ne s’agit pourtant pas que de cela. C’est aussi un regard acéré, une relation père-fils tourmentée et bouleversante. C’est surtout le portrait d’une génération en mal d’avenir et de perspectives. Espoirs et désillusions constituent le canevas d’un récit fait d’amitiés qui sauvent, de relations amoureuses bancales, d’instants de grâce infinie, de rêves qui se fracassent contre les parois de la vie, de cuites magnifiques et de regards méprisants sur le jeune homme, par ailleurs arabe qu’est le narrateur. Avec un humour noir dont il ne se défait jamais, une lucidité désarmante et une écriture incarnée, Olivier El Khoury fait une entrée fracassante en littérature.

Les autres chroniques du libraire

À VOS MARQUES, PRÊTS, LISEZ !

Panne d'inspiration ?

Nos libraires vous conseillent à domicile
tous les vendredis pour vous et vos enfants

Je veux recevoir 6 idées lectures pour moi et ma famille

@