Chronique Les choses comme elles sont de Claudine Galea

Anaïs Ballin Librairie Les Mots et les Choses (Boulogne-Billancourt)

« Elle était comme un rêve. Une fleur posée sur la route. Une fleur éclatante de blancheur. Elle était la fleur. » En quelques lignes à peine, Claudine Galéa dit tout, dit rien et nous entraîne, en moins de temps qu’il ne le faut pour le dire, dans un merveilleux tourbillon des sens, faisant ainsi acte de littérature dans ce texte à la sensualité débordante, au lyrisme sans cesse renouvelé, où l’on se perd à Marseille et où l’on respire la Méditerranée. Où l’on se blesse et s’égare souvent, comme le fait notre héroïne. C’est aussi le récit sans fard doublé du questionnement sans réserve d’une part de l’Histoire, notre Histoire, celle de la France dans ce qu’elle peut avoir de plus sombre, de plus dérangeant, dans ce que les manuels scolaires taisent le plus souvent. Nécessaire, poétique, lumineux et sans concessions.

Les autres chroniques du libraire

À VOS MARQUES, PRÊTS, LISEZ !

Panne d'inspiration ?

Nos libraires vous conseillent à domicile
tous les vendredis pour vous et vos enfants

Je veux recevoir 6 idées lectures pour moi et ma famille

@