Chronique Où cours-tu William… de Denis Jeambar

Anaïs Ballin Librairie L’Écriture (Vaucresson)

Avec Où cours-tu William…, publié aux éditions Calman-Lévy, Denis Jeambar signe un roman noir, sombre et multiple qui nous entraîne aux tréfonds des vicissitudes de l’humain.

L’histoire pourrait faire la une des journaux de demain ou d’après-demain, et c’est sans doute ce qui rend le propos terrifiant. William Kenfcet est un journaliste aux positions très affirmées, qui de notoriété publique a toujours farouchement critiqué les partis d’extrême droite, particulièrement celui qui est à la veille d’accéder au pouvoir. À la sortie d’un plateau télé, dans un Paris tendu, le journaliste se fait violemment agresser. Deux personnes viennent à son secours. Ils sont tués, lui est laissé pour mort sur le trottoir. Après le choc, William quitte la France sur les traces du couple à qui il doit la vie, brisé et face aux béances et regrets qui émaillent sa vie. Denis Jeambar construit, avec ce septième roman, une fiction à tiroirs où l’on déambule de voix en voix. En même temps qu’il questionne notre monde, ses tourments idéologiques et politiques, le romancier interroge aussi l’humain en ce qu’il a de plus obscur. Jusqu’où peut nous entraîner l’irruption de la violence ? Quelles sont les limites de la raison et de l’instinct ? La littérature, la musique, l’élévation intellectuelle suffisent-elles à nous sauver ? C’est tout cela que scrute l’auteur dans un roman abyssal et aux ressorts éminemment politiques.

Les autres chroniques du libraire

À VOS MARQUES, PRÊTS, LISEZ !

Panne d'inspiration ?

Nos libraires vous conseillent à domicile
tous les vendredis pour vous et vos enfants

Je veux recevoir 6 idées lectures pour moi et ma famille

@