Chronique Redites-moi des choses tendres de Soluto

Anaïs Ballin Librairie L’écriture (Vaucresson)

Ici, il va être question du délitement du couple, de la médiocrité du quotidien, de mensonges en tout genre, d’actes manqués et de conséquences irréversibles. Autant le dire tout de go, il sera fait peu de place à l’espoir et aux illusions. L’auteur n’accorde aucune concession à ses personnages et c’est en cela que tient toute la réussite du roman : il ne sera jamais question de vernis rédempteur, pas plus que d’accorder aux différents protagonistes des circonstances atténuantes qui justifieraient tels ou tels renoncements. C’est une dégringolade dans un puits sans fond. Les protagonistes du drame : Barbara, professeure appréciée mais frustrée, Eugène, VRP aux dents longues, et leurs deux enfants. Tout commence avec un mail de rupture, acerbe et cassant. Tout s’achèvera dans un enchaînement d’événements qui feront boule de neige, jusqu’à l’irréparable. Autre qualité : la justesse et la beauté de la description de l’adolescence, à travers les enfants du couple et les élèves de Barbara.

Les autres chroniques du libraire

À VOS MARQUES, PRÊTS, LISEZ !

Panne d'inspiration ?

Nos libraires vous conseillent à domicile
tous les vendredis pour vous et vos enfants

Je veux recevoir 6 idées lectures pour moi et ma famille

@