Chronique S.O.S. Bonheur de Stephen Desberg

Claire Rémy Librairie Maupetit (Marseille)

Une section de la police nommée « Forces du maintien de l’ordre matrimonial », des descendants d’immigrés dotés d’une « carte de séjour » pour accéder à la ville depuis leur ghetto, un accès aux mutuelles de santé basé sur le respect de valeurs morales... Ce sont quelques-unes des nouvelles lois de notre pays, telles que les imaginent Griffo et Stephen Desberg dans cette nouvelle saison de S.O.S. Bonheur. Il y a trente ans, Van Hamme et le même Griffo avaient déjà supposé ce que pourrait devenir notre société et ses libertés face aux changements de l’époque. Dans ces nouvelles histoires, ce sont nos dérives actuelles qui sont montrées du doigt et, à l’instar d’une série TV comme Black Mirror, on ne peut s’empêcher de se figer en constatant que tout ça n’est peut être pas si exagéré. Les auteurs nous convient au contraire à une réflexion pertinente et glaçante sur l’acharnement de nos gouvernants à mettre le monde au pas pour notre soi-disant bonheur et au détriment de nos libertés individuelles.

Les autres chroniques du libraire

À VOS MARQUES, PRÊTS, LISEZ !

Panne d'inspiration ?

Nos libraires vous conseillent à domicile
tous les vendredis pour vous et vos enfants

Je veux recevoir 6 idées lectures pour moi et ma famille

@