Chronique L’Encyclopédie des débuts de la terre de Isabel Greenberg

Claire Rémy Librairie Maupetit (Marseille)

Ne partez pas en courant : L’Encyclopédie des débuts de la Terre n’est pas une somme de connaissances rébarbatives en quinze volumes ! C’est au contraire une sublime bande dessinée pour tous les amoureux de contes et de mythologies, qui vous fera voyager aux quatre coins des froides et lointaines contrées nordiques…

Tout commence avec la rencontre entre l’Homme du Nord et la Femme du Sud. Coup de foudre immédiat, reconnaissance mutuelle… mais un problème de taille se dresse entre eux : un champ magnétique les empêche de se toucher. Même le sage Shaman reste impuissant : « Vous venez de pôles opposés et pourtant vous ne faites qu’un. Pas étonnant que votre rencontre détraque le champ magnétique. » Alors à défaut de pouvoir se toucher, ils parlent. Et l’Homme du Nord raconte inlassablement à son épouse de fabuleux contes. Débute alors une histoire dans l’histoire, celle d’un jeune garçon à la recherche du morceau d’âme qui lui manque. Je vous la raconte ? Allez, mais ce sera la seule ! Trois sœurs trouvèrent un jour un bébé. Ne sachant laquelle d’entre elles en serait responsable, elles demandèrent à un sage de découper le nourrisson en trois corps. Elles eurent ainsi chacune un enfant. Mais ces trois garçons furent toujours comme incomplets et vint le jour où ils se rencontrèrent. Ils fusionnèrent en un seul et même corps. Hélas ! un morceau d’âme s’était envolé lors de l’opération du shaman. Notre héros nordique part alors pour une grande épopée au-delà de la Mer Gelée, c’est-à-dire à l’envers de la Terre, au sud. Il rencontrera des dizaines de peuples et de cultures différents, plus ou moins accueillants, et s’en sortira toujours grâce à un langage universel : les histoires. À l’aide d’un caillou magique le rendant polyglotte, il se sauve de toutes les ornières grâce à son talent de conteur. Quand on a eu trois mères, on connaît forcément un tas de légendes ! On le suit dans son voyage et on navigue avec délice parmi ses multiples fables qui s’emboîtent les unes dans les autres. C’est là toute la force de ce livre, un enchaînement parfait d’histoires qui finissent par former une boucle. Le conteur n’est pas sans rappeler Shéhérazade, mais les inspirations et références sont multiples : on reconnaîtra des passages de la Bible et on sourira aux clins d’œil faits à Ulysse ou à la mythologie égyptienne. C’est votre âme d’enfant qui sera titillée par ces multiples contes, tandis que vos yeux brilleront de curiosité et de fascination face aux illustrations, en noirs et blancs contrastés et où les couleurs sont appliquées par touches délicates. Certaines pages ne sont pas sans rappeler le grand David B., preuve qu’Isabel Greenberg est assurément à découvrir et à suivre. Sa première incursion dans l’univers de la bande dessinée est une réussite totale ! Après ce grand voyage, vous aurez le plaisir de découvrir en bonus des ajouts divers, tels des cartes, un bestiaire (j’adore particulièrement le Gump !) et quelques petits contes supplémentaires pour prolonger le plaisir que l’on prend à lire cette encyclopédie pas comme les autres. Alors installez-vous confortablement, laissez-vous envoûter et vous n’aurez qu’une envie, raconter et faire partager à votre tour ces contes malicieux et féeriques.

Les autres chroniques du libraire

À VOS MARQUES, PRÊTS, LISEZ !

Panne d'inspiration ?

Nos libraires vous conseillent à domicile
tous les vendredis pour vous et vos enfants

Je veux recevoir 6 idées lectures pour moi et ma famille

@