Chronique Résine de Ane Riel

  • Ane Riel
  • Traduit du danois par Terje Sinding
  • Coll. «Cadre noir»
  • Seuil
  • 04/03/2021
  • 304 p., 20 €

Coralie Sécher Librairie Coiffard (Nantes)

La famille Haarder vit sur la petite presqu'île reculée d'un pays du Nord. Jens, le père de famille, accumule des tas d'objets. Bricoleur dans l'âme, il aime fouiller, réparer, voir renaître des objets abîmés ou auparavant inutilisables. Depuis tout petit, son père l'a initié au travail du bois. Pendant des années, il l'a aidé à construire les plus beaux cercueils jamais vus. Après la mort du père, il a fait pousser et vendu des sapins de Noël aux habitants de la ville d'à côté. Au fil du temps, Jens s'est refermé sur lui-même et a surtout tenté de protéger sa famille du monde extérieur. Sa maison – son île – est devenue un amas d'objets hétéroclites, une montagne de projets abandonnés. Au milieu de ce chaos, la petite Liv tente de grandir. Elle voit son père, qu'elle admire tant, perdre pied face aux attaques extérieures, séquestrer sa mère devenue trop grosse pour quitter son lit. Liv, malgré elle, se fera la complice d'un homme qui perd toute humanité.

Les autres chroniques du libraire

À VOS MARQUES, PRÊTS, LISEZ !

Panne d'inspiration ?

Nos libraires vous conseillent à domicile
tous les vendredis pour vous et vos enfants

Je veux recevoir 6 idées lectures pour moi et ma famille

@