Chronique Oh happy day de Anne-Laure Bondoux, Jean-Claude Mourlevat

Aurélie Bouhours Librairie Au temps des livres (Sully-sur-Loire)

Un nouveau roman du duo de choc Bondoux/Mourlevat qui peut se lire comme une suite ou qui peut-être une découverte. Dans tous les cas, vous prendrez un réel plaisir à partager ces 300 pages avec Pierre-Marie et Adeline.

Souvenez-vous, Pierre-Marie est écrivain. Il reçoit un jour, par la poste, un paquet d’une jeune femme, Adeline. Au fil de leurs échanges de mails, on comprend qu’ils sont liés par un événement. De cet échange naît une forme d’amitié, de complicité qui flirte avec l’amour et le désir. Le roman s’achève à la veille de leur rencontre physique, le 24 octobre 2013, nous laissant tout le loisir d’inventer cette rencontre. Personne n’avait imaginé, pas même les auteurs, qu’Adeline et Pierre-Marie seraient de nouveau les protagonistes d’une aventure. Jean-Claude Mourlevat trouvait en effet, que c’était « classe » de les laisser vivre leur rencontre à l’abri du regard des lecteurs. Et pourtant, Pierre-Marie reprend contact avec Adeline ce 27 novembre 2018. Celle-ci s’apprête à faire le grand saut de sa vie : s’envoler pour Toronto avec son mari (qui n’est donc pas Pierre-Marie !). À la lecture des premiers mails, on devine donc que la grande histoire d’amour que l’on espérait, dont on rêvait entre eux n’a pas eu lieu. Que s’est-il passé durant ces cinq années ? Pourquoi Adeline part-elle ? Qui est ce mari ? Pourquoi Pierre-Marie reprend-il contact ? Leur correspondance reprend : il y a quelques explications, des règlements de comptes, mais surtout, une amitié, une complicité et peut-être un amour. Il faut laisser du suspens ! Ce roman est un baume au cœur. Peu importe finalement d’avoir lu ou non le premier volet. L’histoire et surtout Adeline et Pierre-Marie nous happent. On aimerait rester avec eux encore et encore, connaître leurs amis Max et Josette, prendre un apéro à La Bégude-de-Mazenc… Jean-Claude Mourlevat et Anne-Laure Bondoux réussissent à nous communiquer le bonheur qu’ils ont à écrire ensemble et à faire vivre Adeline et Pierre-Marie. C’est un livre qui fait du bien sans être mièvre, dont les protagonistes sont généreux sans être bien-pensants. À déguster sans modération.

Les autres chroniques du libraire

À VOS MARQUES, PRÊTS, LISEZ !

Panne d'inspiration ?

Nos libraires vous conseillent à domicile
tous les vendredis pour vous et vos enfants

Je veux recevoir 6 idées lectures pour moi et ma famille

@