Chronique Nocturne de Pascal Blanchet

Roxanne Moreil Librairie La Manœuvre, Paris 11e

Pour son quatrième livre, Pascal Blanchet, illustrateur inclassable publiant régulièrement dans le New Yorker et le National Post, nous fait voyager dans le temps. Par une étouffante nuit d’août 1948, trois personnages vivent un drame personnel qui les laisse éveillés jusqu’au matin. Dans cette bande dessinée d’atmosphère, la radio ne dort pas et le son de In the still of the night, morceau de Cole Porter, accompagne les insomniaques et les travailleurs de nuit. Au fil des pages en clair-obscur, la ville sublime et imposante donne l’impression que les drames existentiels vécus par les protagonistes se jouent sur une scène de théâtre. Témoignage élégant du goût de l’auteur pour le design et l’architecture du milieu du siècle dernier, Nocturne est aussi une invitation au jazz. Le dessin de Pascal Blanchet est un hommage aux pochettes de disques trouvés enfant chez ses grands-parents.

Les autres chroniques du libraire

À VOS MARQUES, PRÊTS, LISEZ !

Panne d'inspiration ?

Nos libraires vous conseillent à domicile
tous les vendredis pour vous et vos enfants

Je veux recevoir 6 idées lectures pour moi et ma famille

@