Chronique Les Ombres de Vincent Zabus, Hippolyte

Roxanne Moreil Librairie La Manœuvre (Paris 11e)

Deux ans de travail, des centaines de plumes récoltées, plusieurs boîtes d’aquarelles vidées et de scénarios épuisés pour publier Les Ombres, intense récit d’exil. L’histoire commence dans une salle d’interrogatoire où attend l’exilé numéro 214, brisé par un long périple. Sa sœur et lui ont dû fuir leur terre natale, mise à feu et à sang par de mystérieux cavaliers. Une errance forcée à travers des déserts et des villes effrayantes, une cavalcade qui met sur leur chemin un ogre capitaliste, un serpent passeur et surtout des ombres, voix surréalistes surgies d’un passé lointain. Vincent Zabus choisit d’aborder les thèmes de l’exil en évitant l’approche frontale et le témoignage direct des sans-papiers dont il a recueilli les paroles. Il invente un récit d’aventure poignant et métaphorique, qui soulève avec précaution et tendresse une vague d’interrogation se transformant peu à peu en prise de conscience.

 


Les Ombres : la bande-dessinée présentée par... par editionslibella

Les autres chroniques du libraire

À VOS MARQUES, PRÊTS, LISEZ !

Panne d'inspiration ?

Nos libraires vous conseillent à domicile
tous les vendredis pour vous et vos enfants

Je veux recevoir 6 idées lectures pour moi et ma famille

@