Chronique Les Inconsolés de Minh Tran Huy

Au sortir de l’adolescence, Lise et Louis se sont aimés, avec la fougue, l’émerveillement et l’abandon qui caractérisent cet âge quand les cœurs et les corps s’accordent. La narration se faisant au passé, on devine vite que cette histoire a pris fin. Deux voix alternent pour la raconter. L’une, celle de Lise, qui prend son temps, trouve ses racines dans l’histoire familiale, une mère maltraitante, une sœur aimée et jalousée à la fois, un père taiseux et mystérieux, une grand-mère chérie. L’autre – nommée l’Autre, justement – dont on ne sait pas vraiment quelle identité elle cache et qui ne se dévoilera qu’à la fin du livre. Bien plus qu’une histoire d’amour, ce livre est aussi le récit des différences de classe et de la difficile assimilation. Avec un soupçon de mystère, qui s’épaissit tout au long du récit. Entre thriller et roman social, Minh Tran Huy livre ici un très beau roman qui ne livrera ses clés que dans les dernières pages. Haletant.

Marie-Ève Charbonnier Librairie Paroles (Saint-Mandé)

Les autres chroniques du libraire

À VOS MARQUES, PRÊTS, LISEZ !

Panne d'inspiration ?

Nos libraires vous conseillent à domicile
tous les vendredis pour vous et vos enfants

Je veux recevoir 6 idées lectures pour moi et ma famille

@