Chronique Le Théorème des Katherine de John Green

Par Mélanie Blossier, Librairie Doucet, Le Mans

Drôle, intelligent et divertissant, le nouveau roman de John Green arrive à nous surprendre en s’intéressant à la quête identitaire.

Colin est un garçon curieux, non pas parce qu’il est surdoué ou passionné d’anagrammes, mais parce qu’il ne sort qu’avec des filles s’appelant Katherine. Largué pour la dix-neuvième fois et alors qu’il vient d’avoir son bac, Colin est dévasté. Son meilleur ami Hassan, un garçon hilarant, fidèle à la religion musulmane et en année sabbatique, vient le tirer de son désarroi avec un moyen efficace de passer un bon té : partir à l’aventure au volant du Corbillard de Satan. Rouler sans but semble, aux yeux de Colin, la condition idéale pour élaborer une formule mathématique apte à mesurer la compatibilité des gens entre eux et leur potentiel pour réussir une vie de couple. Durant le voyage, les deux amis rencontrent Lindsey, une fille intrigante qui montrera à Colin qu’il est intellectuellement prétentieux et surtout immature sur le plan émotionnel. Le jeune homme travaillera alors sur lui-même pour oublier son désir pathologique d’être unique ou de faire quelque chose d’important dans sa vie. Il s’efforcera surtout de s’ouvrir aux autres. C’est avec une plume généreuse et pleine de justesse que John Green nous présente des personnages charismatiques, drôles et attachants. À lire sans attendre !

 

Lire aussi l'entretien avec John Green pour Nos étoiles contraires.

Les autres chroniques du libraire

À VOS MARQUES, PRÊTS, LISEZ !

Panne d'inspiration ?

Nos libraires vous conseillent à domicile
tous les vendredis pour vous et vos enfants

Je veux recevoir 6 idées lectures pour moi et ma famille

@