Chronique Dis-moi qu’il y a un ouragan de Fabrice Emont

MÉLANIE BLOSSIER, Librairie Doucet, Le Mans

Les choix et les rencontres que nous faisons au lycée sont importants, ils peuvent soit gâcher ces trois années, soit nous en faire profiter et nous guider.

 

Suite à un incident qu’elle tient à garder secret, Léa aménage avec sa famille à Zombiville. « La nouvelle » va devoir s’intégrer dans ce lycée malgré son mauvais caractère et son manque de tact. Le projet donné en arts visuels va lui faciliter la tâche: Léa et les « parias » de la classe se retrouvent malgré eux (mais bien à cause des autres) dans le même groupe de travail. Ces marginaux vont devoir réaliser un court-métrage qui sera diffusé devant tout le lycée. Bien que très différents, les adolescents vont apprendre à se connaître et s’apporter les uns les autres quelque chose de précieux. C’est avec une écriture juste et pleine de fraîcheur que l’auteur nous peint les portraits réalistes de ces ados ayant comme tout un chacun des secrets. Il y a donc Moussa le garçon plein de sagesse, Pauline la timide un peu « space », Quentin le poète gothique dont Léa tombe rapidement amoureuse et Jennifer, la plus populaire du lycée (incluse de force dans ce groupe par la prof), et bien décidée à ne pas ternir sa réputation. Ce premier roman est une réussite pour Fabrice Emont qui confirme que l’amitié est une affaire de confiance et qu’il faut souvent se dépasser pour être soi et grandir.

 

Les autres chroniques du libraire

À VOS MARQUES, PRÊTS, LISEZ !

Panne d'inspiration ?

Nos libraires vous conseillent à domicile
tous les vendredis pour vous et vos enfants

Je veux recevoir 6 idées lectures pour moi et ma famille

@