Chronique Le Grand Saut de Florence Hinckel

Mélanie Blossier Librairie Doucet (Le Mans)

Florence Hinckel est une auteure française dont de nombreux romans jeunesse ont été récompensés. Ayant écrit pour les plus jeunes dans la collection « Pépix » chez Sarbacane, elle a aussi séduit les adolescents avec, entre autres, Théa pour l’éternité, #Bleue (tous deux chez Syros), ou U4 Yannis (Nathan).

Florence Hinckel signe le premier tome d’une trilogie, Le Grand Saut, qui narre l’année de terminale d’un groupe de six meilleurs amis. Iris, Paul, Rébecca, Marion, Alex et Sam, vivent à La Ciotat. Rien ne semble pouvoir perturber l’équilibre du groupe, toujours aussi fort au fil des ans, grâce à leur amitié sincère. Seulement cette nouvelle rentrée risque de changer à jamais les choses, car des relations vont évoluer, des nerfs vont lâcher et des sentiments se révéler. Tout au long de ce roman choral, le lecteur s’attache à des personnages aussi imprévisibles qu’attachants. Iris, qui pourrait être le personnage principal s’il y avait à choisir, est la plus joyeuse et la plus naïve de la bande. Très spontanée, elle n’a aucun mal à entraîner les autres dans ses « missions », oubliant parfois que tout le monde a le droit d’être pessimiste de temps à autre. Elle est aussi secrètement amoureuse de Paul depuis le jour de leur rencontre. Paul est un beau garçon, sportif et réservé. Sa mère travaillant beaucoup pour joindre les deux bouts, il doit gérer seul le retour de son grand frère qui est sur la mauvaise pente. Souvent, il pense à Rébecca pour qui il aimerait être plus qu’un ami. Rébecca est une très jolie jeune fille, qui semble bien dans sa peau et anime une chaîne YouTube en donnant des conseils beauté pour les peaux métisses comme la sienne. Elle en a souvent marre que les gens la voient comme une fille superficielle, sa mère y compris. Sa beauté attire de nombreux garçons, mais elle préfèrerait attirer Sam. Sam, le discret, attachant et très bon chanteur. Sa guitare lui donne de l’oxygène quand il étouffe sous la pression que lui mettent ses parents pour ses études. La présence de ses amis lui est nécessaire afin de trouver un équilibre, tout comme l’optimisme d’Iris. Marion est en couple avec Théo depuis le collège. Alors que tout avait l’air d’aller, Théo la quitte. Déprimée, déconcertée et déboussolée, Marion a plus que jamais besoin de ses amis. Iris lance alors l’opération de sauvetage de Marion. Ce n’est pourtant pas avec le même entrain que d’habitude que les amis vont suivre, chacun, tourmenté par ses problèmes de cœur, de famille, d’études, cherchant sa voie et à qui ouvrir son cœur. C’est avec aisance que Florence Hinckel vous fait entrer dans la vie de ses personnages. Ce roman est un tourbillon d’émotions qui vous tiendront en haleine jusqu’au prochain tome.

Les autres chroniques du libraire

À VOS MARQUES, PRÊTS, LISEZ !

Panne d'inspiration ?

Nos libraires vous conseillent à domicile
tous les vendredis pour vous et vos enfants

Je veux recevoir 6 idées lectures pour moi et ma famille

@