Chronique L’Année solitaire de Alice Oseman

  • Alice Oseman
  • Traduit de l’anglais par Anne Delcourt
  • Nathan
  • 15/05/2015
  • 416 p., 16.90 €

Mélanie Blossier Librairie Doucet (Le Mans)

Le premier roman de cette jeune auteure de 18 ans est plus qu’une découverte, il s’agit d’une vraie pépite. Alice Oseman nous peint une fresque lycéenne débordante d’émotions et criante de vérité, au point que nous confondrions presque l’auteure et la narratrice. Cette dernière, dénommée Tori, est une grande blasée de la vie qui, du haut de ses 16 ans, utilise le sarcasme comme arme suprême pour empêcher quiconque de s’attacher à elle. Une façon d’éviter d’être déçue par les expériences ou les gens qui l’entourent. Seulement, le destin lui fait croiser la route de Michael Holden, bousculant ses plans tout en lui ouvrant un peu les yeux. Cet adolescent marginal, une famille fragile et une amitié importante vont apprendre à Tori à relativiser. Alice Oseman, sous ses airs de Dickens des temps modernes, nous émeut au fil de pages riches en suspense, en ironie et en espoir. Le roman est aussi une plongée à l’intérieur de la tête et du cœur d’un(e) adolescent(e).

Les autres chroniques du libraire

À VOS MARQUES, PRÊTS, LISEZ !

Panne d'inspiration ?

Nos libraires vous conseillent à domicile
tous les vendredis pour vous et vos enfants

Je veux recevoir 6 idées lectures pour moi et ma famille

@