Chronique Le Lac inconnu de Jean-Yves Tadié

RAPHAËL ROUILLÉ, Bibliothèque/Médiathèque Alphonse Daudet, Alès

Construit comme un échange nourricier et imaginaire entre Freud et Proust, le livre de Jean-Yves Tadié met en scène deux pensées, deux intelligences, deux hommes qui, par-delà le temps, dialoguent l’un par l’autre.

En fin connaisseur des deux hommes et de leurs écrits, Jean-Yves Tadié s’est amusé à confronter la pensée, les thèmes et les idées à l’œuvre chez Freud comme chez Proust. Ce dialogue révèle très vite des notions communes : les rêves, le sommeil, Œdipe, l’enfance, le deuil, la mémoire ou les femmes. Au fil des pages, l’auteur cite des extraits de romans ou d’essais et confronte ces textes, comme on frotterait deux silex pour en faire jaillir une étincelle. Cette méthode, qui se transforme en une psychanalyse à travers la lecture, atteint vite son objectif : brillant, subtil et précis, le style de Jean-Yves Tadié nous achemine de découvertes en découvertes à la croisée des savoirs. Dans le chapitre intitulé « Mémoire », l’auteur cite d’abord Freud évoquant la fonction de mémoire : « que nous aimons à nous représenter comme des archives ouvertes à tous ceux qu’anime le désir de savoir ». Plus loin dans son texte, il explique que Du côté de chez Swann « est l’histoire de ce rare retour à la conscience. Comme conscience et mémoire s’excluent, l’écriture est vitale pour garder la trace du souvenir. » De ce récit entre deux morts, c’est la vie qui jaillit, la poésie, le langage et le désir qui triomphent.

 

Les autres chroniques du libraire

À VOS MARQUES, PRÊTS, LISEZ !

Panne d'inspiration ?

Nos libraires vous conseillent à domicile
tous les vendredis pour vous et vos enfants

Je veux recevoir 6 idées lectures pour moi et ma famille

@