Chronique Sigmund Freud de Elisabeth Roudinesco

Raphaël Rouillé

PRIX DÉCEMBRE 2014

 

Profitant de l’ouverture aux chercheurs de nouvelles archives, Élisabeth Roudinesco revient sur la vie et l’œuvre de Freud, en replaçant le fondateur de la psychanalyse dans son époque, entre vie privée et vie publique, et répond à cette question : « Qui était Freud ? » Loin de se complaire dans un quelconque jugement, son étude est méthodique, descriptive, attentive à l’homme, qu’elle rattache à son environnement et au contexte historique. Du commencement, avec le portrait de l’homme ambitieux et inventif, jusqu’à la conquête d’une époque, elle décrit d’abord la construction d’une personnalité face à sa discipline, son temps et son entourage. Vient ensuite la vie privée, ses relations avec sa famille, les femmes, les objets. Puis les derniers temps, où est évoqué son rapport à la médecine, au fétichisme et à la religion. Un long chapitre, intitulé « Face à Hitler », revient sur son comportement pendant la guerre, tandis que « La mort à l’œuvre » referme le livre. Le sous-titre de l’ouvrage, En son temps et dans le nôtre, souligne parfaitement la double articulation qui préside au travail d’Élisabeth Roudinesco : il semble que la pensée du psychanalyste viennois irrigue toujours notre époque… et sans doute pour longtemps.

Les autres chroniques du libraire

À VOS MARQUES, PRÊTS, LISEZ !

Panne d'inspiration ?

Nos libraires vous conseillent à domicile
tous les vendredis pour vous et vos enfants

Je veux recevoir 6 idées lectures pour moi et ma famille

@