Chronique Le Cartographe des Indes boréales de Olivier Truc

Pauline Girardin Librairie Les Beaux Titres (Levallois-Perret)

Un bon roman instruit, fait voyager et réfléchir. Vaste projet aux multiples ramifications que ce Cartographe des Indes boréales exécute à la lettre et dans le détail. Donc voyager, s'instruire par le prisme d'Isko, jeune Basque cartographe du XVIIe siècle, devenu espion du roi de France en Suède. Toute l'aventure humaine est au rendez-vous, finement narrée : passions, désirs, ambitions, lâchetés, loyautés, trahisons, contraintes, contradictions et libertés. Alors réfléchir. Ce XVIIe siècle agité ressemble au nôtre : poids des affaires et leurs compromissions, querelles religieuses instrumentalisées virant au fanatisme. Mais l'art du cartographe y dessine sa singularité propre : l'être humain y devient étalon de la mesure du monde, faisant muter la connaissance et son acquisition. Isko incarne cette bascule idéologique et, avec lui, c'est chacun de nous qui arpente le monde pour le connaître, l'aimer, le protéger dans sa pluralité, sa vitalité.

 

Les autres chroniques du libraire

À VOS MARQUES, PRÊTS, LISEZ !

Panne d'inspiration ?

Nos libraires vous conseillent à domicile
tous les vendredis pour vous et vos enfants

Je veux recevoir 6 idées lectures pour moi et ma famille

@