Chronique Derrière la porte de Sarah Waters

  • Sarah Waters
  • Traduit de l’anglais par Alain Defossé
  • 10/18
  • 06/10/2016
  • 720 p., 10.20 €

Pauline Girardin Librairie Les Beaux Titres (Levallois)

Londres, années 1920. Frances et sa mère peinent à entretenir leur demeure familiale dans les beaux quartiers et ont dû se résoudre à en louer une partie pour survivre. C’est un jeune couple d’origine plus modeste, Léonard et Lilian Barber, qui s’installe à l’étage. Si la cohabitation n’est pas toujours évidente, elle n’empêche pas les deux jeunes femmes de nouer une amitié pour le moins ambiguë. Si Frances, qui avait choisi de renoncer à sa liberté de vivre et d’aimer pour prendre soin de sa famille, y trouve un nouveau souffle, Lilian y découvre une échappatoire à son mariage décevant. Leur rêve de fuir ensemble se fracassera sur la grossesse de Lilian, puis sur la mort de Léonard. Entremêlant avec art fresque sociale féroce et histoire d’amour transgressive, Derrière la porte brosse le portrait subtil, délicat et implacable, de deux femmes aux prises avec les conventions sociales, leurs peurs et leurs désirs d’amour et de liberté.

Les autres chroniques du libraire

À VOS MARQUES, PRÊTS, LISEZ !

Panne d'inspiration ?

Nos libraires vous conseillent à domicile
tous les vendredis pour vous et vos enfants

Je veux recevoir 6 idées lectures pour moi et ma famille

@