Chronique La Terre qui penche de Carole Martinez

Betty Duval-Hubert Librairie La Buissonnière (Yvetot)

La Terre qui penche est un fabuleux voyage au cœur d’une contrée abrupte tissée de secrets, un voyage au pays de l’enfance dessinant l’apprentissage du monde adulte et de la cruauté des hommes. Blanche est une jeune enfant fragile, éprise de savoirs et de liberté, abandonnée par son père au château des Murmures pour y être fiancée. Avec son âme fantomatique, elle appréhende le monde solitaire de l’enfance face à la folie des adultes, ce besoin incessant de guerroyer, cette soif de violence, ce monde de trahisons et d’infidélités. Vive et rebelle, elle observe, entend les secrets et renaît loin de son père brutal et hautain. Elle s’ouvre aux bouleversements intérieurs, aux émotions intenses, quitte peu à peu son enfermement et se laisse porter par un amour inattendu. Elle trouve réconfort et apaisement auprès de la Loue, sorte de rivière mystique ayant le don de parole. Après Du domaine des Murmures (Folio), cette fable est le deuxième volet des sept portraits de femmes que Carole Martinez consacre au Moyen Âge.

Les autres chroniques du libraire

À VOS MARQUES, PRÊTS, LISEZ !

Panne d'inspiration ?

Nos libraires vous conseillent à domicile
tous les vendredis pour vous et vos enfants

Je veux recevoir 6 idées lectures pour moi et ma famille

@