Chronique Déjà hier de Jean-Marie Périer

Jérôme Dejean Librairie Lamartine (Paris)

Avec ce livre, je l’avoue, j’ai découvert le travail photographique de Jean-Marie Périer. N’allez pas croire pour autant que je vis dans une chambre noire, privé de lumière. Je connais bon nombre de ses clichés, parfois sans même savoir qu’il en était l’auteur. Mais cet ouvrage fait office de révélateur sur le parcours d’un dandy-poète de l’instantané. Très loin de l’image qui lui colle à la peau, et forcement réductrice, de « photographe chez les yéyés », notamment pour Salut les copains ! Il y a quelque temps, le jeune homme de 80 ans se découvre une passion pour Instagram et décide de poster une photo par jour avec un commentaire. Naviguant entre nostalgie des sixties assumée et images plus personnelles, voire intimes, il compose ainsi un portrait en creux, toute en douceur, d’une époque et de lui-même. Cet éternel adolescent, enthousiaste en diable, se confie ainsi sur ses « Soixante Glorieuses » car avec lui tout est doublé, voire décuplé. Déjà hier mais pas mieux que demain !

Les autres chroniques du libraire

À VOS MARQUES, PRÊTS, LISEZ !

Panne d'inspiration ?

Nos libraires vous conseillent à domicile
tous les vendredis pour vous et vos enfants

Je veux recevoir 6 idées lectures pour moi et ma famille

@