Chronique Le Manoir de Tyneford de Natasha Solomons

CLAUDINE COURTAIS, Librairie Coiffard, Nantes

Vienne 1938, la famille Landau vit ses derniers moments de bonheur et d’insouciance. La chasse aux Juifs est ouverte et seule l’immigration offre aux classes les plus aisées une porte de salut. Anna est une chanteuse lyrique, Julian un écrivain renommé. Le Metropolitan Opera est prêt à procurer un visa à Anna et son mari si celle-ci accepte de s’y produire. Leur fille aînée, Margot, a épousé un jeune astronome appelé à enseigner sur la côte californienne. Reste Elise, la cadette, qu’il faut également mettre à l’abri des fureurs nazies. Suite à une petite annonce qu’elle passe dans le Times de Londres, Elise se retrouve du jour au lendemain domestique en Angleterre. Elle parle à peine anglais, n’a jamais travaillé et, surtout, passe de sa condition de bourgeoise entourée de domestiques à celle de servante dans une demeure reculée du Dorset. Difficile de résister à cette jeune viennoise au tempérament bien trempé. La vie ne l’épargnera pas, mais son charme et sa ténacité sauront affronter toutes ces épreuves. Laissez-vous emporter dans ce roman so british et romantique à souhait, vous ne le regretterez pas ! Natasha Solomons montre à nouveau qu’elle a beaucoup de talent !

 

Les autres chroniques du libraire

À VOS MARQUES, PRÊTS, LISEZ !

Panne d'inspiration ?

Nos libraires vous conseillent à domicile
tous les vendredis pour vous et vos enfants

Je veux recevoir 6 idées lectures pour moi et ma famille

@