Chronique Les Chasseurs de tornades de Jenna Blum

  • Jenna Blum
  • Traduit de l’anglais (États-Unis) par Anath Riveline
  • Les Escales
  • 24/05/2012
  • 432 p., 21.50 €

Claudine Courtais
Librairie Coiffard, Nantes

Ce roman, écrit tambour battant, nous entraîne dans la Tornado Alley, lieu de 
naissance des tornades monstres qui ravagent régulièrement les grandes 
plaines américaines et laissent derrière 
elles un paysage de désolation.


Karena Jorge fête malgré elle ses 38 ans avec ses collègues de la rédaction du journal pour lequel elle travaille, mais sa tête est ailleurs, elle ne peut s’empêcher de penser à Charles, son frère jumeau dont elle est sans nouvelles depuis une vingtaine d’années. Elle ressent son absence comme un perpétuel déséquilibre dont elle s’accommode mais qu’elle ne parvient pas à accepter. Divorcée, sans enfant, une mère décédée, un père à l’état de « légume » remarié à une femme qu’elle n’apprécie guère, Karena met toute son énergie dans son travail de journaliste. De retour chez elle le soir du début de sa trente neuvième année et après une escapade en voiture à la recherche de ses souvenirs d’enfance, elle reçoit un appel téléphonique d’un hôpital psychiatrique du Kansas lui indiquant que son frère y a été admis. Le lendemain matin, elle est sur place pour apprendre que le médecin vient de signer l’autorisation de sortie de Charles. À partir de ce moment, elle n’a plus qu’une idée en tête, retrouver Charles, retrouver son jumeau, cet homme diagnostiqué bipolaire à l’adolescence et dont l’obsession première est la chasse aux tornades. Karena a déjà essayé de le retrouver par ce biais-là, traquant les informations sur les forums spécialisés, mais en vain. Elle ne peut que regarder jusqu’à satiété les fascinantes photographies que poste régulièrement celui qui signe « C_HALLINGDAHL », prouvant par là-même qu’il est toujours en vie. Mais ce soir, en regardant la page web du site Stormtrack (se rafraîchir) qui vient d’être mise à jour, ses yeux se posent sur une petite annonce vantant les mérites d’un séjour organisé autour de la chasse aux tornades. Elle n’y avait pas pensé plus tôt, mais c’est peut-être la solution pour retrouver son frère : aller où il se trouve, aller à la source des orages. Avec une écriture précise et rapide, Jenna Blum met ses lecteurs au cœur de l’action. Dans une atmosphère électrique, elle déroule le fil psychologique de cette histoire avec brio. N’hésitez pas à plonger dans ce roman intense où les désordres de la nature croisent les troubles de la personnalité pour composer un cocktail explosif difficile à lâcher.


Les autres chroniques du libraire

À VOS MARQUES, PRÊTS, LISEZ !

Panne d'inspiration ?

Nos libraires vous conseillent à domicile
tous les vendredis pour vous et vos enfants

Je veux recevoir 6 idées lectures pour moi et ma famille

@