Chronique Petits cimetières sous la lune de Mauricio Electorat

Ophélie Drezet Librairie du Tramway (Lyon)

C’est à Paris que débute l’histoire d’Emilio, jeune Chilien venu en France pour étudier la linguistique et fuir son pays meurtri après de dures années de dictature. Paris nous est contée la nuit, depuis le poste de veilleur qu’occupe Emilio, entre petits larcins et louches manigances de personnages parfaitement extravagants. Il rencontre un soir Chloé, une serveuse dont il tombe vite amoureux, mais qui s’évapore dans la nature. Tout se déroule au mieux jusqu’au jour où il rentre au Chili et découvre qu’il y a laissé un père divorcé, remarié à une jeune femme, et une mère dépressive et alcoolique. De plus, la fouille des archives familiales lui révèle les douloureux secrets qu'a dû cacher son père pendant la dictature. Avec un récit mouvant entre le temps et l’espace, Mauricio Electorat nous mène avec talent dans une narration pleine de surprises entre le Paris nocturne et le Chili en crise. De l’humour, des dialogues savamment menés : la relation entre père et fils est mise à nu, tout comme l’amertume d’appartenir à un pays qui ne parvient pas à se relever et la souffrance de faire face à des découvertes profondément enfouies.

Les autres chroniques du libraire

À VOS MARQUES, PRÊTS, LISEZ !

Panne d'inspiration ?

Nos libraires vous conseillent à domicile
tous les vendredis pour vous et vos enfants

Je veux recevoir 6 idées lectures pour moi et ma famille

@