Chronique Comme des frères de Claudine Desmarteau

Ophélie Drezet Librairie du Tramway (Lyon)

Des années après, Raphaël se souvient. De son adolescence, de sa bande de potes. Ils s’appellent Kevin, Ryan, Idriss, Thomas, Lucas et Saïd. Ils traînent leur jeunesse dans la ville ; ils zonent, fument et boivent des bières pour tuer le temps. Ils se croient libres, au-dessus du monde. Ce sont des ados d’aujourd’hui. Jusqu’au jour où arrive au lycée Quentin “Queue de rat”, le frère jumeau de la froide Iris. D’abord bouc émissaire du groupe, il va peu à peu se rendre nécessaire à la bande, jusqu’au drame inévitable. Dans une langue crue, brutale et sans fioritures, l’auteur révèle avec habileté l’ennui de l’adolescence et la culpabilité face au drame. On entend les discordances venir peu à peu entre les jeunes hommes, parce que l’adolescence, c’est aussi des montagnes russes, des frustrations, les premiers gros émois amoureux et les trahisons dont on ne se remet jamais vraiment. Un roman qu’on dévore, parce qu'inévitablement, il nous rappelle nos propres failles.

Les autres chroniques du libraire

À VOS MARQUES, PRÊTS, LISEZ !

Panne d'inspiration ?

Nos libraires vous conseillent à domicile
tous les vendredis pour vous et vos enfants

Je veux recevoir 6 idées lectures pour moi et ma famille

@