Chronique La Saga de Grimr de Jérémie Moreau

Guillaume Boutreux Librairie M’Lire (Laval)

Fin du XVIIIe siècle, la moitié de la population islandaise disparaît sous les éruptions volcaniques. L’autre moitié subit une domination danoise écrasante. C’est dans ce chaos que Grimr, jeune orphelin, va construire sa saga. Dans un pays où la famille fait tout et où il est rejeté par tous à l’exception de quelques parias, Grimr, véritable force de la nature, fait peur. Doué, en plus de sa constitution physique extraordinaire, d’une volonté de fer, Grimr va montrer au monde sa grandeur morale sans jamais chercher les honneurs. Dès Le Singe de Hartlepool, sa première publication chez Delcourt sur un scénario de Wilfrid Lupano, Jérémie Moreau nous a séduits avec son dessin enlevé et ses personnages très expressifs frisant le grotesque. Son adaptation de Tempête au haras chez Rue de Sèvres puis Max Winson (Delcourt) dans un style plus épuré nous prouvent son attachement aux personnages hors normes aux prises avec un monde qui veut les écraser. La Saga de Grimr n’est pas en reste avec un petit quelque chose en plus qui en fait sans doute son meilleur livre.

Les autres chroniques du libraire

À VOS MARQUES, PRÊTS, LISEZ !

Panne d'inspiration ?

Nos libraires vous conseillent à domicile
tous les vendredis pour vous et vos enfants

Je veux recevoir 6 idées lectures pour moi et ma famille

@