Chronique La Légende des Akakuchiba de Kazuki Sakuraba

  • Kazuki Sakuraba
  • Traduit du japonais par Jean-Louis de La Couronne
  • Coll. «NULL»
  • Piranha
  • 19/10/2017
  • 416 p., 23 €
NULL

Trois générations de femmes puissantes se sont succédé dans le village japonais de Benimidori. Toko, la petite-fille, se charge de nous conter la légende. Tout commence en 1953 avec Man’yo, sa grand-mère, future matriarche des Akakuchiba, capable de prédire la fin de ses proches et même celle de son enfant à naître ! Sa fille, Kemari, la mère de notre narratrice, leader d’un groupe de bikers, deviendra une mangaka renommée dans tout le pays. Toko, jeune femme plutôt banale, peine à trouver sa place face à ce lourd héritage et à démêler le vrai du faux de la légende. Surtout que la célèbre Man’yo, sur son lit de mort, lui confie un lourd secret. Cette fresque familiale permet au lecteur d’avoir un aperçu des bouleversements économiques et sociologiques connus par le Japon ces cinquante dernières années mais aussi de s’immerger dans une culture ancestrale. Le réalisme magique donne une belle mélancolie à ce récit, où les vivants côtoient sans cesse les âmes de leurs chers défunts.

Anne-Sophie Rouveloux Librairie Chroniques (Cachan)

Les autres chroniques du libraire

À VOS MARQUES, PRÊTS, LISEZ !

Panne d'inspiration ?

Nos libraires vous conseillent à domicile
tous les vendredis pour vous et vos enfants

Je veux recevoir 6 idées lectures pour moi et ma famille

@