Chronique Le Fou du roi de Mahi Binebine

En se servant de l’expérience de son père à la cour d’Hassan II, l’auteur nous offre un conte drôle et cruel, racontant le dévouement total d’un homme au bien-être de son roi.

Deuxième sélection du Prix Renaudot 2017

 

Grâce au talent de Mahi Binebine, le lecteur plonge avec délice dans l’histoire de celui que l’on appelle le fqih Mohamed, bouffon à la cour du roi du Maroc. Lorsque le récit commence, l’heure est grave : le roi se meurt et plus rien ne semble pouvoir le dérider. Notre bouffon, doté d’une mémoire phénoménale, va se souvenir de ses trente-cinq années passées à son service. S’il est aujourd’hui privilégié, il a dû se battre pour mériter sa place au sein du sérail. Car tous les courtisans rivalisent d’ingéniosité pour obtenir la meilleure arme du palais : l’oreille du roi. Le lecteur se régale en découvrant leurs échanges vifs et pleins d’esprit, ainsi que de nombreuses situations cocasses. En effet, notre héros, doté d’un sang-froid à toute épreuve, ne renonce pas à faire rire son roi alors qu’ils sont pris en pleine fusillade ! Mais cette nostalgie du bon vieux temps cache également une grande souffrance. Puisque l’« on entre au palais comme dans une secte », Mohamed, pour conserver son statut, a abandonné son fils à son destin. Oscillant entre grâce et tragédie, ce récit d’une vie à la cour est si malicieux et poétique qu’il s’avère être un vrai bonheur de lecture !

Anne-Sophie Rouveloux Librairie L’écriture (Vaucresson)

Les autres chroniques du libraire

À VOS MARQUES, PRÊTS, LISEZ !

Panne d'inspiration ?

Nos libraires vous conseillent à domicile
tous les vendredis pour vous et vos enfants

Je veux recevoir 6 idées lectures pour moi et ma famille

@