Chronique Solo de Gilles Rochier

Solo est l’histoire de cet homme qui, un soir, après avoir découvert la tragédie du Bataclan, est presque devenu fou. Barricadé dans son bureau, il se met alors à jouer de la trompette. Il ne s’arrête plus et bientôt, l’appartement tout entier, les rues de son quartier puis Paris résonnent de ses « pouet pouet ». Ses proches s’inquiètent. Kader, son meilleur ami, essaie bien de le distraire ou de planquer l’instrument. Rien n’y fait. L’homme s’est retranché dans sa bulle, pendant que le monde, autour de lui, continue de tourner. Dans sa cacophonie, des voix se font entendre. À travers les confidences de son entourage, nous reconnaissons le climat d’une époque et les craintes des uns et des autres. Le récit est doux-amer, souvent drôle – la trompette est l’instrument du chaos – mais aussi déchirant car il saisit précisément ce que les attentats provoquèrent dans la vie des « vrais » gens.

Anne-Sophie Rouveloux Librairie L’Écriture (Vaucresson)

Les autres chroniques du libraire

À VOS MARQUES, PRÊTS, LISEZ !

Panne d'inspiration ?

Nos libraires vous conseillent à domicile
tous les vendredis pour vous et vos enfants

Je veux recevoir 6 idées lectures pour moi et ma famille

@