Chronique La Peau des anges de Michael Katz Krefeld

NULL

La première aventure de Thomas Ravn, ex-flic malmené par la vie, nous emmène dans les bas-fonds de Stockholm, où les filles sont vendues et maltraitées par des malfaiteurs intouchables.

À l’aube, dans un casse automobile de Stockholm, le cadavre d’une jeune femme a été abandonné. Son corps recouvert d’une fine poussière blanche la fait ressembler à un ange blanc. C’est la cinquième victime d’un tueur toujours en liberté. À plusieurs kilomètres de là, dans une ville danoise, l’ex-inspecteur Thomas Ravn essaie désespérément d’étouffer sa douleur en s’alcoolisant et en se battant dans les bars. Plus rien n’a d’importance depuis qu’il a retrouvé sa femme sauvagement assassinée dans son salon. Mais une affaire risque de le sortir de sa torpeur éthylique. Johnson, le tenancier du bar, lui demande d’enquêter sur la disparition de la fille de sa femme de ménage, la belle Masja. Ravn, meurtri mais pas insensible, cède face à la détresse de la mère et part pour la Suède. Comme un triptyque, ce polar expose trois destins, trois lieux et trois temporalités, qui, au fil de la lecture, se rejoignent en un seul tableau d’une grande noirceur. L’enfer que vit Masja, prostituée de force, et les risques pris par Ravn pour la retrouver, montrent qu’au moindre faux pas, tout peut basculer. D’autant que le troisième personnage, dont il faut garder le mystère, n’est jamais très loin.

Anne-Sophie Rouveloux Librairie L’écriture (Vaucresson)

Les autres chroniques du libraire

À VOS MARQUES, PRÊTS, LISEZ !

Panne d'inspiration ?

Nos libraires vous conseillent à domicile
tous les vendredis pour vous et vos enfants

Je veux recevoir 6 idées lectures pour moi et ma famille

@