Chronique Stendhal de Dominique Fernandez

Ce bref roman à la narration tendue, hyperréaliste, tape avec efficacité sur les nerfs du lecteur. Lucas, écrivain argentin quinquagénaire plutôt dépressif, marié et père d’un tout petit garçon, se débat entre un mariage à bout de souffle, une crise économique sévère et une relation amoureuse par mail. Il doit toucher une avance et, comme beaucoup d’Argentins, préfère franchir la frontière et aller chercher l’argent en Uruguay pour le changer au marché noir et doubler la mise. Cerise sur le gâteau, il y a aussi la belle Guerra, une jeune femme rencontrée un an auparavant à un colloque et devenue l’objet de ses fantasmes. Rien de plus mais la tension monte : Lucas sursaute sans cesse, il est dans l’illégalité à tout point de vue. L’insécurité, la violence de la rue, la police : tout est pour lui source d’angoisses et il nous entraîne avec un art parfait dans un thriller existentiel, ponctué d’une parfaite description de l’inconséquence masculine. La chute est parfaite.

Florence Reyre Librairie Gibert (Saint-Germain-en-Laye)

Les autres chroniques du libraire

À VOS MARQUES, PRÊTS, LISEZ !

Panne d'inspiration ?

Nos libraires vous conseillent à domicile
tous les vendredis pour vous et vos enfants

Je veux recevoir 6 idées lectures pour moi et ma famille

@