Chronique Tard dans la vie, l'amour de Arlene Heyman

Le très beau titre français pourrait nous faire croire à un roman d’amour. Il n’en est rien. Le titre original est Scary old sex. Ce recueil de nouvelles le porte bien.

J’aime les recueils de nouvelles. Il y a dans chacune une promesse d’histoire qui pourrait s’épanouir ou s’évanouir comme ces histoires d’amour. Amours licites, filiales, confortablement conjugales ou adultères. La langue est crue, les détails parfois choquants, la vie sexuelle est le moteur de ces corps mûrs et vieillissants, les situations triviales ou désespérées. On est loin des amourettes romantiques mais quelle réalité dans ces relations humaines et quelle finesse psychologique ! Une relation sexuelle dans un couple âgé, le fantôme d’un premier mari, un jeune new-yorkais qui pense à son père hospitalisé, la détresse de sa mère devant la maladie, une femme mûre confrontée au déclin de sa très vieille mère. Des familles qui se parlent, des mots qui blessent ou réconfortent. Compromis, négociations parfois tendues, disputes âpres et l’amour circule, sincère, vivant. Arlene Heyman est psychanalyste et psychiatre. Ses nouvelles parlent autant du corps que de l’esprit. Elles sont incarnées, touchantes et dressent un tableau d’une grande humanité. Son premier livre est la somme d’une vie riche de rencontres et d’expériences.

Florence Reyre Librairie Gibert Joseph (Paris 13e)

Les autres chroniques du libraire

À VOS MARQUES, PRÊTS, LISEZ !

Panne d'inspiration ?

Nos libraires vous conseillent à domicile
tous les vendredis pour vous et vos enfants

Je veux recevoir 6 idées lectures pour moi et ma famille

@