Chronique Des vampires dans la citronneraie de Karen Russell

  • Karen Russell
  • Traduit de l’anglais (États-Unis) par Valérie Malfoy
  • Coll. «Coll. « Terres d’Amérique »»
  • Albin Michel
  • 29/03/2017
  • 320 p., 22 €
NULL

Florence Reyre Librairie Gibert Joseph (Paris 13e)

Un recueil de nouvelles inattendues par une auteure américaine qui aime déstabiliser ses lecteurs. Dans ce recueil, on passe d’un vampire shooté aux citrons à des jeunes filles se métamorphosant en vers à soie, d’anciens présidents américains sont transformés en chevaux, une écurie en guise de paradis, le tatouage sur le dos d’un jeune soldat prend vie…Il y a deux registres, l’un assez loufoque, l’autre très angoissant, le plus réussi à mon goût. Dans presque tous ces récits, la réalité est détournée d’une façon subtile et très dérangeante. Extrêmement visuelle, l’écriture de Karen Russell nous embarque dans son imaginaire. On y est mal à l’aise, presque autant que ses jeunes personnages qui vivent des cauchemars. Les nouvelles « Une armée de mouettes » ou « La Marionnette sans sépulture d’Éric Mutis » sont particulièrement réussies. La description du mal-être adolescent, l’angoisse qui monte par quelques détails donnent une tonalité que ne renierait pas Stephen King

Les autres chroniques du libraire

À VOS MARQUES, PRÊTS, LISEZ !

Panne d'inspiration ?

Nos libraires vous conseillent à domicile
tous les vendredis pour vous et vos enfants

Je veux recevoir 6 idées lectures pour moi et ma famille

@