Dossier Cachés dans la jungle de Peggy Nille

Que l’on soit petit ou grand, il n’y a pas de plus grand plaisir que de pouvoir s’immerger dans des pages pleines de couleurs et de détails. On aime les univers propres à la rêverie, mais l’on peut également y associer le jeu en essayant de retrouver de malicieux animaux qui se cachent dans le décor !

Si les « cherche et trouve » rencontrent tant de succès auprès des jeunes lecteurs, c’est qu’ils sont la promesse de nombreuses heures de jeu car, dans la luxuriance de détails, il faut parfois se concentrer pour distinguer un élément dissimulé dans le décor. Bien cachés… propose de découvrir quatre écosystèmes très différents : la banquise, la forêt, le désert, la mangrove, la mer. Le principe est simple puisqu’il s’agit de dénicher la faune qui s’y cache, mais ici, le jeu est accessible aux plus jeunes. En effet, chaque double page offre un univers où les couleurs et les formes se détachent parfaitement pour accrocher le regard. Mais ce qui est très amusant, c’est qu’il faut soulever des rabats pour découvrir des surprises ! Comme pour des poupées russes, un volet plus grand en dissimule souvent un plus petit, voire plusieurs, multipliant le nombre de découvertes. Le plaisir est de taille : on adore les yeux des habitants de ces univers qui ont chacun une expression différente et drôle. En plus de s’amuser, on apprend aussi des choses, car comme dans un imagier, chacun des cent animaux cachés dans les pages est accompagné de son nom. On sait maintenant qu’un simple crabe peut cohabiter avec un périophtalme ! Cachés dans la jungle, chez Actes Sud Junior est également source d’émerveillement. Ici, pas de rabats mais des décors luxuriants et des couleurs éclatantes. Chaque double page est un tableau onirique où s’ébattent des zèbres bleus ou de drôles de dinosaures sur un volcan en éruption. Il ne faudra pas trop s’égarer car là encore, on compte sur le lecteur pour retrouver des animaux. Attention, la double page de présentation nous prévient que l’alligator est rusé, le poisson volant et la tortue rêveuse. Pas de panique, même si certains prennent un malin plaisir à se cacher dans les feuillages, le petit lecteur n’est pas abandonné. À la toute fin de l’album se trouve une double page où une miniature de chaque décor ne montre plus que l’emplacement des bêtes bigarrées. Chacun de ces albums, à sa manière, apporte une grande originalité au thème du « cherche et trouve ». Bien cachés… ne cesse de surprendre le petit lecteur, tout en lui donnant envie de mieux connaître ces petits animaux dans leurs milieux naturels, tandis que Cachés dans la jungle présente des univers si fantaisistes qu’il pourra passer de longs moments à simplement les contempler.

Anne-Sophie Rouveloux Librairie L’Écriture (Vaucresson)

Les autres chroniques du libraire

À VOS MARQUES, PRÊTS, LISEZ !

Panne d'inspiration ?

Nos libraires vous conseillent à domicile
tous les vendredis pour vous et vos enfants

Je veux recevoir 6 idées lectures pour moi et ma famille

@