Chronique Ça aussi, ça passera de Milena Busquets

Bertrand Morizur Libraire

À la mort de sa mère, avec qui elle vécut une relation passionnée, entre amour et haine, Blanca est désorientée. Accompagnée de ses enfants, ses deux ex-maris et deux amies aussi chères à ses yeux que de caractères opposés, elle décide de se confronter à la réalité et de partir en vacances au bord de la mer, dans la maison familiale. Au milieu de ce tumulte, des rires et des disputes, les souvenirs remontent à la surface et Blanca renoue les fils de sa vie, retrouve sa place dans le monde et dans le cœur de ceux qui l’entourent. Largement inspiré de sa propre histoire, le roman de Milena Busquets alterne gravité et légèreté, et témoigne de ressources inespérées pour surmonter un deuil et éloigner le spectre de la mort. C’est un chant d’amour pour une mère défunte, mais aussi un hymne à la vie, un message d’espoir et de liberté qui encourage à aller jusqu’au bout de ses désirs. L’émotion palpable qui se dégage de ce roman nous reste en tête longtemps après avoir tourné la dernière page.

Les autres chroniques du libraire

À VOS MARQUES, PRÊTS, LISEZ !

Panne d'inspiration ?

Nos libraires vous conseillent à domicile
tous les vendredis pour vous et vos enfants

Je veux recevoir 6 idées lectures pour moi et ma famille

@