Chronique À la lecture de Mathieu Riboulet, Véronique Aubouy

Bertrand Morizur Librairie L’Arbre du Voyageur (Paris 5e)

Peu de romans suscitent autant d’études, littéraires ou psychanalytiques, suggèrent autant de variations romanesques que le roman-somme de Marcel Proust, À la recherche du temps perdu. Cet ouvrage, qui se présente comme une ode à la lecture dont la Recherche pourrait bien être l’expérience ultime, célèbre la puissance du roman, sa force d’évocation. C’est un curieux objet littéraire qui prône la digression comme un art majeur, un clin d’œil à ce monument de la littérature du début du xxe siècle, que les auteurs invitent à découvrir quelles que soient ses appréhensions face à un tel monument. Ce propos universel se retrouve dans la démarche de Véronique Aubouy, qui poursuit depuis une vingtaine d’années et par petites séquences un travail intitulé Proust lu, lecture filmée intégrale du roman par les individus les plus divers. Le récit de ces séances donne lieu à des scènes émouvantes, qu’entrecoupent les rêveries de Mathieu Riboulet, écrivain à fleur de page, sensible et décapant.

Les autres chroniques du libraire

À VOS MARQUES, PRÊTS, LISEZ !

Panne d'inspiration ?

Nos libraires vous conseillent à domicile
tous les vendredis pour vous et vos enfants

Je veux recevoir 6 idées lectures pour moi et ma famille

@