Chronique Les Nouveaux Rouges-bruns de Jean-Loup Amselle

Bertrand Morizur Librairie L’Arbre du voyageur (Paris 5e)

Dans une période de « panique identitaire » et de brouillage des idéologies, la parole de l’anthropologue est salutaire. À travers cet essai, Jean-Loup Amselle prend le relais des historiens et des politologues qui observent le phénomène de montée du racisme dans la société actuelle, sa banalisation. L’anthropologie permet de comprendre ces notions de primitivisme, d’écologie, de communauté et de peuple, à la source des discours racistes, largement relayés par les médias. Reprenant les parcours politiques de quelques idéologues, chercheurs et journalistes, sinon racistes, du moins dangereusement ambigus, Amselle analyse la faillite du marxisme, qui conduit des philosophes ou des anthropologues, pourtant étiquetés à gauche, à encourager le localisme et le repli identitaire, comme emportés par une vague irrésistible. Qu’est-ce que la gauche aujourd’hui ? Et le peuple ? Sans idéaliser ce dernier, ni le déprécier, c’est en adoptant un regard critique, sans complaisance et sans concessions, sur l’évolution de la société, que l’on pourra relever ce nouveau défi : se déprendre du localisme et ouvrir largement les identités pour s’inscrire dans le monde actuel.

Les autres chroniques du libraire

À VOS MARQUES, PRÊTS, LISEZ !

Panne d'inspiration ?

Nos libraires vous conseillent à domicile
tous les vendredis pour vous et vos enfants

Je veux recevoir 6 idées lectures pour moi et ma famille

@