Chronique Les Autodafeurs, t. 2 de Marine Carteron

Cécile Babois Librairie Le Carnet à spirales (Charlieu)

Après le succès du premier tome (Mon frère est un gardien, paru en mai au Rouergue), voici enfin la suite très attendue de la trilogie de Marine Carteron, Les Autodafeurs. Quelle joie de retrouver Auguste et Césarine ! Mais attention, accrochez-vous, ça va bouger et ça va saigner ! Ce deuxième tome nous plonge au cœur de l’action. Nous avions laissé – à regret – Auguste et Césarine en bien mauvaise posture : des grands-parents décédés, une mère dans le coma, un bracelet électronique à la cheville d’Auguste et une première bataille remportée par les Autodafeurs. Dans cette suite, humour et action sont toujours de mise et l’intrigue se resserre pour nous dévoiler les arcanes du complot. Les personnages principaux s’étoffent, se révèlent et la part belle est faite aux personnages secondaires. Ce deuxième tome est encore plus addictif que le premier. Humour, action, complot, amitié et même amour, tous les ingrédients sont réunis pour un cocktail explosif. Le seul souci : il va falloir attendre le printemps 2015 pour connaître la fin…

Les autres chroniques du libraire

À VOS MARQUES, PRÊTS, LISEZ !

Panne d'inspiration ?

Nos libraires vous conseillent à domicile
tous les vendredis pour vous et vos enfants

Je veux recevoir 6 idées lectures pour moi et ma famille

@