Chronique Boys don’t cry de Malorie Blackman

CÉCILE BABOIS, Librairie Le Carnet à spirales, Charlieu

Après la trilogie Entre chiens et loups et La Couleur de la peur, on attendait avec impatience le nouveau roman de Malorie Blackman. Le voici enfin : un émouvant roman à deux voix.

Dante, 17 ans, vit seul avec son père et son frère. Il découvre qu’il est le père d’une petite Emma de 10 mois. Non seulement, la nouvelle lui fait l’effet d’une bombe, lui qui ne pense qu’aux résultats de ses examens, mais en plus Mélanie, la maman d’Emma, lui laisse la petite. Elle ne reviendra pas. Passés la colère et le refus, vient pour Dante la peur de s’occuper de ce bébé qu’il a du mal à accepter. Adam, son frère de 16 ans, l’adopte en revanche immédiatement. Mais Adam a d’autres problèmes. Il traverse des moments difficiles à cause de son homosexualité, même s’il l’a depuis longtemps assumée. Le quotidien des trois hommes et les sentiments éprouvés par les deux frères sont évoqués avec beaucoup de finesse. L’originalité du roman réside dans le point de vue : pour une fois, c’est un garçon qui raconte son rapport à un bébé dont il doit s’occuper seul. On voit comment s’opère le changement dans la vie de Dante et comment l’arrivée de l’enfant au sein de son quotidien lui ouvre les yeux. Et aussi comment Emma redonne le goût de vivre à Adam, son oncle. Ce bébé tombé du ciel va souder cette famille très éprouvée en permettant à chacun d’exprimer ce qu’il ressent. Encore un roman poignant d’un auteur incontournable.

Les autres chroniques du libraire

À VOS MARQUES, PRÊTS, LISEZ !

Panne d'inspiration ?

Nos libraires vous conseillent à domicile
tous les vendredis pour vous et vos enfants

Je veux recevoir 6 idées lectures pour moi et ma famille

@